TARMAC permet le relogement d’environ 300 foyers par an.

TARMAC pilote plusieurs dispositifs permettant, non plus d’être hébergé mais bien d’avoir son propre toit, d’être titulaire d’un bail à son nom. Un détail ? Le début d’une vraie autonomie.

Louer un appartement

Le dispositif d’intermédiation locative qui met en relation propriétaire et futur locataire permet à certains de nos bénéficiaires de se trouver entièrement responsable de leur logement, pouvoir s’y installer dans la durée, en payer les factures et en assurer l’entretien.

« Les bailleurs sociaux sont submergés de demandes et n’ont plus de place. Parallèlement, on sait que les personnes issues des dispositifs d’hébergement sont stigmatisées et que leur dossier ne passera pas auprès d’un bailleur privé. Même si elles ont toutes les capacités et les ressources pour louer. Donc on sécurise le propriétaire, en assurant le loyer et l’entretien du logement », résume Benjamin Paris, Directeur Général de l’association.

Les Maisons Relais

D’autres personnes appréhendent l’isolement que peut impliquer l’accès à un logement autonome. Pour ces dernières, la Maison Relais peut constituer une alternative. TARMAC en gère désormais 2

  • 1 à Bonnétable depuis fin 2019
  • 1 au Mans, ouverte en 2020.